AC
TU


Le Marais Wiels à Bruxelles

Léna Balaud, ingénieure agronome, donnera une conférence à l’ENSA Lyon autour du Marais Wiels à Bruxelles.

/ La conférence

« Quand les puissances hydriques perturbatrices invitent à habiter la terre en commun : le Marais Wiels à Bruxelles. »
18h – ENSA Lyon

Le Marais Wiels est un plan d'eau accidentel ayant émergé dans un quartier populaire de Bruxelles. Pour Léna Balaud, il reflète les nouvelles alliances interspécifiques caractéristiques de certains mouvements écologistes contemporains. Ces derniers voient des humains se solidariser avec d’autres vivants contre les effets destructeurs de l’économie capitaliste.

L’alliance du Marais Wiels lie les habitants humains et non-humains aux côtés de la puissance hydrique qui a favorisé l’éclosion d’un nouvel imaginaire urbain. Cet imaginaire est celui d’une nature indisciplinée et spontanée, non réductible aux seuls services écosystémiques rendus.

Equipe pédagogique :
Luna D’Emilio (Architecte-urbaniste, PhD, MCF ENSA Lyon, Champ VT), Lisa Rolland (Docteur en géographie-aménagement, MCFA ENSA Lyon, SHS) et Gilles Malzac (Architecte, doctorant, MCFA, ENSA Lyon, TPCAU).

/ Léna Balaud

Titulaire d'un diplôme d'ingénieur agronome, Léna Balaud pratique l'agriculture en production végétale. Elle est également membre du comité de rédaction de la revue Terrestre.

De manière indépendante, Léna Balaud mène des recherches en philosophie sur des questions politiques.

Références :

  • Léna Balaud, « La part sauvage des communs ? Une enquête écologique au Marais Wiels », Revue Terrestre, 2023.
  • Léna Balaud, « Des alliances pour recomposer une politique dans et contre une écologie du capital », revue De(s)générations, n°35, dec 2021, p. 45-56.
  • Léna Balaud & Antoine Choupot, « Nous ne sommes pas seuls. Politique des soulèvements terrestres », Seuil, Paris, 2021.
  • Léna Balaud, « La terre des ronds-points », Revue Terrestre, 2019.
  • Léna Balaud & Antoine Choupot, « Suivre la forêt. Une entente terrestre de l'action politique », Revue Terrestre, 2018.