AC
TU


Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

L’ENSAL s’est engagée depuis 2020 dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et les discriminations. Elle a mis en place un plan d’action avec une série de mesures.

  • Une formation pour tous

Entre novembre 2020 et mars 2021 l’ensemble des acteurs de l’école, étudiants, enseignants et personnels administratifs ont reçu une formation d’1h30. Cette formation dispensée par le cabinet EGAE, spécialisé dans l’égalité femmes – hommes, la lutte contre toutes les discriminations et de prévention des violences sexistes et sexuelles notamment au travail.

  • Un référent

Un référent violence sexuelle et sexiste a été désigné. Il s‘agit d’Eric Guillot, Directeur des études et des formations.

  • Des correspondants

La démarche de lutte contre les Violences Sexistes et Sexuelles et les Discriminations –VSSD a envisagé dès sa création en 2021 la désignation de correspondants VSSD. Placés sous l’autorité du référent VSSD, ces correspondants prochainement nommés, auront pour missions :
- informer les différentes communautés sur les VSSD, les modalités de recours existantes.
- dans un cadre confidentiel et neutre, recueillir les alertes relatives à des discriminations, des harcèlements ou des violences sexuelles ou sexistes et le cas échéant, à alerter le référent de l’établissement, à accompagner et à protéger les victimes et à traiter les faits signalés.

  • Une procédure

L’ENSAL a mis en place une procédure de signalement et d’enquête administrative. Cette procédure s’adresse à l’ensemble des usagers de l’école. Elle précise la nature des propos, des agissements, des crimes et des délits qui font l’objet de cette procédure, le rôle de la personne référente VSS (Violences Sexistes et Sexuelles) de l’établissement, la démarche d’enquête administrative interne, le rôle des services de gestion des ressources humaines, de la direction de l’établissement, des instances disciplinaires.

  • Une charte

L’ENSAL a rédigé une charte en faveur de l'égalité et la lutte contre les discriminations. Votée au CA du 8 juillet 2021, cette charte comprend 3 axes :
- sensibiliser et prévenir,
- soutenir et accompagner,
- promouvoir l’égalité de traitement et faire connaître les dispositifs existants.