AC
TU


Rena Yamaguchi récompensée

L’étudiante en Mention de master VEU a remporté le premier prix de la fondation France-Japon (édition 2024) pour son mémoire.

/ Distinctions

Le projet

Dans le cadre de la Mention de master Ville et environnements urbains – VEU, Rena Yamaguchi a réalisé son mémoire à l’ENSAL. Son mémoire s’intitule « Le patrimoine bâti dans la société japonaise. Introduction aux études socio-historiques sur la « maison de ville à Kyōto » (kyō-machiya) ».

Son travail porte sur la maison de ville de Kyōto comme élément essentiel de la ville depuis son origine pendant l'époque de Heian (794-1185). Aujourd'hui, elle revêt une grande importance en termes de patrimoine, tant sur le plan spatial que social. Ce mémoire explore ce patrimoine architectural, combinant les approches de l'histoire de l'architecture et de l'histoire de l'art, avec un accent particulier sur les études patrimoniales.

A travers son mémoire, Rena parcourt l’évolution des politiques patrimoniales au Japon mais aussi, la complexité de ce patrimoine bâti, de sa valeur, de son évolution et de ses caractéristiques culturelles et écologiques.

Mémoire encadré par : Ludovic Ghirardi.

/ Le Prix de la Fondation France-Japon – FFJ/Christian Polak

Chaque année, la Fondation France-Japon de l’EHESS décerne le Prix FFJ/Christian Polak.

L’objectif est de récompenser les mémoires de master scientifiques et universitaires s’intéressant au Japon.

Toutes les disciplines des sciences humaines et sociales peuvent concourir. La Fondation organise ce prix en collaboration avec l’écrivain et homme d’affaires, Christian Polak. Ses travaux et publications portent majoritairement sur les relations entre la France et le Japon du XIXème siècle.