AC
TU


Soutenance thèse Serge Monnot

Serge Monnot soutient sa thèse de doctorat d’architecture « Entre raisonnement et résonance : Proposition d'intelligibilité pour un habiter à la croisée des cinq éléments chinois et des cinq corps platoniciens » le 8 décembre à 14h dans l'amphi de l’ENSAL.

Thèse de doctorat d’architecture – Ecole doctorale n°483 (Sciences sociales)
UMR 5600 Environnement Ville société – CNRS - Laboratoire EVS-LAURe.

/ Résumé

Dans leur pratique, les architectes sont confrontés à une question centrale : aménager l’espace de l’habiter pour assurer un véritable bien-être – notion à rapprocher du nourrir le vivre (養生, yangsheng) des chinois.
Mais de quels outils disposent-ils pour concevoir harmonieusement les formes bâties pour l’homme – et pour les mettre en relation avec le monde ? Pour répondre à cette ambition, ce travail explore les vertus heuristiques d’une hypothèse de correspondance entre deux cosmologies reconnues : les 5 solides platoniciens grecs et les 5 éléments chinois (wuxing).
Cette recherche tisse ainsi des liens interdisciplinaires entre géométrie, philosophie chinoise, morphologie structurale, médecine et systémique – en mobilisant des méthodologies adaptées à chaque étape : traduction, analogie, isomorphisme. Au fil de cette étude organisée en 5 Saisons, le principe de reliance permet de rapprocher Chine et Grèce – l’Orient et l’Occident – en établissant des correspondances entre les systèmes – géométrique et énergétique - de ces deux cultures. Les différentes hypothèses visitent – entre autres – les traductions de M. Granet et J.A. Lavier, les métaphores de M. Serres, les structures polyédriques de B. Fuller et de T. Wester et réactualisent ainsi le projet de systémologie générale envisagé par L. von Bertalanffy et R. Rosen.
En se frayant un chemin entre les différents régimes épistémologiques des disciplines traversées, ce travail éclaire un passage mystérieux du Timée. Il propose un Organon suivant M. Serres ainsi qu’une lecture renouvelée de la Médecine Chinoise et plus largement, instaure une nouvelle intelligibilité de l’habiter en résonance avec le monde, au sens d’H. Rosa.

/ Membres du jury

Jean-Pierre Chupin, Professeur, PhD, Chaire CRC-ACME, Université de Montréal, rapporteur
Jean Dhombres, professeur émérite, EHESS, rapporteur
Romain Anger, professeur STA, ENSA Lyon, examinateur
Françoise Ged, professeure, UMR-EHESS, Chine, examinatrice
Antonella Mastrorilli, professeure STA, ENSAP Lille, examinatrice
Isabelle Lefort, professeure émérite, Université Lyon 2, directrice de thèse