AC
TU


Fête des Lumières

L’ENSAL brille avec deux projets étudiants exposés à la fête des Lumières de Lyon.

À l’occasion de La Fête des Lumières du 7 au 10 décembre 2023, deux projets étudiants de l’ENSAL sont présentés vers la place Sathonay à Lyon dans le cadre du concours des Expérimentations Étudiantes organisées par les Grands Ateliers.

/ Les projets présentés

Bouquet Final

Le projet est une sculpture reprenant un bouquet de fleurs illuminé en contre-plongée, projetant des couleurs sur toute la hauteur du mur derrière elle. Cette oeuvre est inspirée des fleurs du jardin botanique voisin de la place Sathonay, et a pour but de créer une projection de lumière qui vient dépasser la hauteur initiale du bouquet pour faire oeuvre sur l'entièreté du mur contre lequel elle se trouve. Elle se situe au 6 rue Pierre Poivre, et peut être observée depuis le centre de la place Sathonay. La volonté était de créer un jeu de lumières et de couleurs, tenant sur une structure légère afin que la structure puisse évoluer et bouger avec peu de vent, faisant un mouvement sur le mur.
Projet conçu par Loïc Ferlicot, Victor Léouffre et Iris Perriat,

Les opposés s’attirent

Le projet se présente au visiteur sous la forme d’un monolithe, sombre, horizontal, en suspension au-dessus du sol. Composé d’un ensemble dense de tubes de différents diamètres, il est fracturé en deux parties légèrement écartées l’un de l’autre. De cette fracture jaillit une intensité de lumière exprimant une énergie intérieure. Qu’il s’agisse d’une machine futuriste, d’un instrument de haute technologie ou encore de l’intérieur d’une matière en fusion la lumière est le coeur de notre projet. De nature chaude, scintillante, rythmée de pulsations, ou de variations d’intensités, elle exprimera comment, parfois les opposés s’attirent.
Projet conçu par : Rosabelle Retière, Tom Soulé-Beaud, Ariane Daval

/ Enseignement « La lumière : créer dans l’espace public »

Ces projets sont issus de l'intensif de licence 2 « La lumière : créer dans l'espace public ».
Cet enseignement vise à confronter chaque étudiant aux enjeux et conditions d’une œuvre artistique dans l’espace public urbain en mobilisant tous les outils du projet.
Confrontés aux complexités d’un site urbain, aux responsabilités de s’inscrire dans un événement public de grande ampleur et aux aléas climatiques de fin d’automne, les étudiants travaillent en groupes de projet. Démarche artistique, matérialité des œuvres, singularités plastiques et techniques, et recherche d’ambiances, sont autant de critères à développer, en croisement avec les apprentissages du champ STA CIMA.

/ Equipe pédagogique

Christophe Gonnet, Chantal Dugave

/ Les expérimentations étudiantes

Chaque année depuis plus de 15 ans, les Grands Ateliers initient le concours des « Expérimentations étudiantes » de la Fête des Lumières. Pour les centaines d’étudiants qui y participent, en solo ou en groupe, c’est l’occasion d’aborder de façon créative la lumière comme matière, d’ouvrir l’imagination et de concevoir un dispositif en milieu urbain. Ces expérimentations leur permettent de se confronter aux matériaux, à la construction et aux contraintes de terrain. Les étudiants, par leur engagement et leurs idées, osent des installations. Leurs identités, aisément repérables avec leur côté expérimental, jouent avec plaisir de l’étonnement du public.

/ La Fête des Lumières

Elle met en valeur le patrimoine lyonnais, ses monuments, ses places dans des scénographies qui utilisent la lumière aussi bien que la vidéo, les créations sonores et les arts vivants. En centre-ville sur la Presqu'île, dans le Vieux-Lyon à Fourvière et sur les pentes de la Croix-Rousse, là où les scénographies sont les plus spectaculaires, la programmation est la même les 4 soirs.

/ Partenaire

Les Grands Ateliers