AC
TU


Soutenances publiques des PFE

Soutenances publiques des projets de fin d'études, des mémoires de recherche et des mémoires "Ville et environnements Urbains"

Durant leur cinquième année d'études, les étudiants de l’École préparent leur projet de fin d'études - PFE conduisant au diplôme d’État d'Architecte. Ce travail important, qui prend la forme d'un projet d'architecte, est soutenu publiquement, et évalué par un jury composé d'enseignants-chercheurs issus de l'ENSAL, mais aussi d'autres ENSA et établissements d'enseignement supérieur.
Le PFE est une véritable clé de voûte de la formation de l'architecte et constitue un temps fort essentiel pour l'étudiant devenant architecte. Il représente l’aboutissement et formalisation des travaux théoriques et pratiques qui constituent le cœur de ce métier. Il nécessite pour ces raisons une prise de position personnelle, profonde et solide, qui marque en général la carrière de tout architecte. Couronnant les études de l’étudiant et révélant la personnalité de l'architecte qu'il devient, le PFE nécessite pour ces raisons un sujet librement défini et un accompagnement pédagogique à la fois appuyé et très ouvert.
L’ENSAL laisse donc à ses étudiants le choix de leur sujet de PFE et de leur directeur d’études. Sur des sites issus de leurs territoires d’enfance ou de jeunes adultes qu’ils sont, les étudiants abordent avec leurs travaux de PFE une diversité de terrains, de situations, de programmes et de questions architecturales, urbaines et paysagères.
Parmi les enseignants-chercheurs de l’ENSAL, une trentaine sont directeurs d’études de PFE, et majoritairement, des architectes en exercice. L’accompagnement des travaux de PFE est une fonction exigeante, en raison précisément de la forte personnalisation des sites et des sujets choisis par l’étudiant, et du rôle majeur de ce moment des études.
Afin de répondre aux enjeux et aux défis de notre temps, nous avons progressivement renforcé l’articulation de nos formations avec la recherche architecturale. Et les étudiants pensent désormais davantage leurs travaux de recherche avec leurs projets d’architecture, certains soutenant une mention-recherche avec leur PFE, atteignant ainsi une cohérence de plus en plus nécessaire entre leurs problématiques personnelles, les enjeux sociétaux auxquelles elles répondent, et les projets architecturaux formulés.