Archi
Recherche


Monuments historiques radiés

Caractérisation de la valeur monumentale par l'étude des annulations de protection

11.06.18 - 14H - Salle 10 - ENSAL
Par Bastien Couturier - doctorant
Directeur de thèse : Vincent Veschambre

Il existe en France plus de 44 236 monuments historiques, dont la diversité des typologies architecturales s’est considérablement accrue ces dernières décennies (édifices industriels, constructions modernes, etc.). Cette diversification constitue cependant une perte de repère des critères discriminant les monuments à conserver. La présente thèse de doctorat en architecture s’intéresse donc aux processus de patrimonialisation et à la sélection des édifices à protéger.
Précisément, cette étude porte sur le phénomène inverse, celui des annulations de protection, en France depuis 1990. La présente recherche vise à mettre en évidence les facteurs intrinsèques et extrinsèques des radiations de protection - en net accroissement, particulièrement dans les cœurs de ville - et permettre ainsi une réflexion sur l’évolution du patrimoine et des politiques de protection.

JURY DE THÈSE
  • Vincent Veschambre, géographe, professeur SHS - ENSA de Lyon et directeur - Le RIZE Villeurbanne (directeur de thèse)
  • Vincent Negri, chercheur au CNRS, professeur en Droit public, Institut des sciences sociales du politique - ENS Cachan (rapporteur)
  • Dominique Rouillard, architecte, professeure en Histoire et cultures architecturales - ENSA de Paris Malaquais (rapporteure)
  • Maria Gravari-Barbas, architecte, professeure en Géographie, Institut de recherche et d'études supérieures du tourisme - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (examinatrice).
  • Alain Marinos, architecte et urbaniste de l’État, conservateur général et inspecteur général de l'Architecture et du patrimoine - Ministère de la Culture, délégué national - Association Petites cités de caractère de France (invité)