Réseaux
pro


Les débouchés

L’ENSAL, attentive au devenir de ses anciens étudiants, a mis en place, en collaboration avec les ENSA de Grenoble et Saint-Étienne, un observatoire régional des débouchés des jeunes architectes. Les étudiants qui sortent de ces écoles ont accès à différents métiers : architecte, maître d’œuvre, urbaniste, employé de bureaux d’études et d’ingénierie. Les chiffres qui suivent sont issus du dernier rapport de l’observatoire, dont le panel est constitué d’architectes diplômés d’État en 2010 dans l’une des trois ENSA de la région Rhône-Alpes.

Dans quels secteurs travaillent les jeunes diplômés ?
La grande majorité des diplômés (81%) occupent des postes au cœur du métier d’architecte, comme la maîtrise d’œuvre, la conception de projet ou le suivi de projet. Mais les diplômés des ENSA Rhône-Alpes prouvent également leur tendance à l’ouverture sur d’autres domaines, en occupant des métiers en périphérie de l’architecture, comme la réhabilitation des bâtiments, l’urbanisme ou encore l’architecture d'intérieur.

Quelle est la qualité d’insertion dans le monde professionnel ?
Plus de 70% des étudiants interrogés ont réussi à intégrer la vie professionnelle moins de 3 mois après leur diplôme. La profession amène une stabilité non négligeable : en 2010, environ 80% des jeunes diplômés ont obtenu un premier emploi en agence, avec un statut de salarié à temps plein. En ce qui concerne le statut de profession libérale, il est en progression et concerne 8% des anciens étudiants interrogés. Si la profession n’échappe pas à la crise, elle reste néanmoins porteuse d’emploi dans de nombreux secteurs. Le taux de chômage des sondés, 3 ans après leur diplôme, est de 8%, ce qui reste inférieur à la moyenne nationale, toutes écoles d’architecture confondues (8,4%).

Quels sont les changements majeurs ?
La mise en place de l’Habilitation à exercer la maîtrise d'œuvre en son nom propre - HMNOP dans les ENSA à partir de 2005, semble avoir eu un impact bénéfique. Elle permet une meilleure transition du monde de l’école au milieu du travail notamment grâce à la mise en situation professionnelle obligatoire de six mois. Autre grand changement, la profession se féminise, avec 61% de femmes architectes diplômées d’État en 2010.

Où travaillent les jeunes diplômés ?
Nombreux sont ceux qui restent dans la région Rhône-Alpes (28%), tandis que certains préfèrent retourner dans leur région d’origine. À noter, le développement des programmes de mobilités au sein des établissements favorise l’installation de jeunes diplômés à l’étranger (environ 10% des sondés).