Archi
Recherche


Le doctorat en architecture

Depuis le décret du 20 juillet 2005, l’ENSAL est en capacité d'encadrer des thèses et de co-délivrer le doctorat en architecture. Cette aptitude s’exerce dans le cadre de l’école doctorale ED 483 Sciences sociales, recouvrant les champs disciplinaires suivants : mondes anciens (archéologie, histoire et littérature anciennes), histoire (des mondes médiévaux, modernes et contemporains), histoire de l’art, sociologie, anthropologie, géographie, aménagement, urbanisme, architecture, sciences politiques, démographie et ergonomie.

Les études doctorales forment en trois années à la recherche scientifique liée à l’architecture et à l’ensemble de l’espace construit. Régies par l'arrêté du 7 août 2006, elles requièrent à la fois la rédaction et la soutenance d’une thèse au sein d’un laboratoire de recherche et une formation complémentaire obligatoire à l'école doctorale ED483 Sciences sociales.

Préparer sa candidature au doctorat

Les étudiants intéressés pour faire une thèse doivent prendre contact avec l'une des équipes de recherche de l’ENSAL (EVS-LAURE UMR CNRS 5600 ou MAP-Aria UMR CNRS-MCC 3495) en fonction de leur thématique de recherche. Les étudiants de l'ENSAL qui souhaitent continuer en doctorat doivent avoir suivi le parcours recherche et présenté la mention recherche en master.

La formation doctorale s’effectue sous la responsabilité d’un directeur de thèse, devant obligatoirement être enseignant habilité à diriger des recherches - HDR, membre d’un laboratoire de l’ENSAL et associé à l’ED483. À l’ENSAL, trois enseignants-chercheurs, sont habilités à diriger des recherches : Philippe Dufieux, Olivier Balaÿ et Nadine Roudil.
Une fois le directeur de thèse contacté, le candidat doit proposer un projet de thèse cohérent avec les axes de recherche développés à l’ENSAL. Le projet doit rendre compte des problématiques et des hypothèses de travail envisagées, du corpus de l’étude et d’une méthodologie. Ce projet est à présenter sous la forme d’une note (+/- 5 pages) faisant état des investigations scientifiques et du calendrier envisagés.

Puisqu’il est nécessaire de construire un projet solide en amont des démarches administratives, la préparation du projet est une phase déterminante devant être entreprise bien avant la demande d’admission officielle.

Le processus de sélection

L’accès au doctorat est sélectif. La thèse est en effet censée alimenter et faire avancer une réflexion collective. L’évaluation des candidatures porte tout d’abord sur la qualité du cursus du postulant qui doit justifier de l’obtention d’une mention Recherche à son mémoire. L’intérêt et l’originalité du projet de thèse, l’adéquation entre celui-ci et les compétences de l’enseignant HDR et du laboratoire pressenti, ainsi que la faisabilité du projet en trois ans sont ensuite pris en compte. Enfin, la capacité de l’équipe encadrante à mobiliser un environnement scientifique propice à l’avancement du travail de recherche et les opportunités professionnelles pouvant en découler seront aussi appréciées.

Les candidatures sont en premier lieu évaluées par l’enseignement HDR puis transmises au conseil scientifique avant d’être soumises au conseil scientifique de l’école doctorale. Les candidats sont autorisés à s’inscrire une fois l’avis favorable émis par l’école doctorale.