AC
TU


Festival Architectures Vives - 3 étudiants diplômés Lauréats

Anaïs Cornu, Logan Rainon et Mylène Serra sont lauréats du Festival des Architectures Vives 2018 de Montpellier.

  • FESTIVAL / Projet (HEXA)Gones
  • 12.06 > 17.06. Montpellier

La ville, espace en perpétuelle évolution, tend à devenir une véritable concentration d’informations et devient ainsi un support d’échanges toujours plus vaste. Cet espace d’interconnexions voit s’accroître les mouvements des données et leur diversité. La technologie, sous ses divers aspects, devient donc un outil indispensable pour gérer cette complexité en pleine progression. Plus qu’un simple outil, elle se révèle aussi vecteur d’échanges entre les personnes, et apporte donc une toute nouvelle manière de pratiquer et de concevoir la ville. Il s’agit, ici, de s’interroger sur ce que la technologie peut apporter à l’urbain.

Afin d’explorer ces idées, une installation éphémère faisant appel à l’imaginaire de chaque visiteur sera expérimentée dans la cour de Lunas, un hôtel particulier à Montpellier. Mettant en valeur l’espace, elle invitera à la réflexion et à la participation. L’installation vient, elle, créer un moment d’échanges. Se voulant interactive et ludique, elle propose à chaque visiteur d’être acteur de la production de l’ensemble, ce qui lui permet de s’approprier l’installation. Afin de mettre en œuvre cette idée, la base du projet se compose d’un assemblage d’éléments proliférant qui occuperont l’entièreté de la cour. La nappe ainsi crée est ensuite co-construite par chaque visiteur. Ils sont invités à ajouter sur l’installation, un objet coloré distribué à l’entrée de la cour. Ce travail collectif permettra de finaliser une fresque en trois dimensions.

Le projet fait appel à plusieurs niveaux de sensibilité. Il invite à la préhension. Les visiteurs participent en manipulant un objet et en le déplaçant. Cette intervention engendrera, par la suite, un effet visuel coloré. En effet, l’assemblage des éléments constituera un tableau unique témoignant du passage de chaque visiteur. Cette œuvre collaborative offrira une nouvelle dimension à la cour.
Cette interactivité se veut être une métaphore du « big data ». Nous sommes tous porteur de données de différentes formes. L’installation est, elle, le support de la mise en commun de ces données.
La structure produite correspond à une nappe d’alvéoles composée d’une multitude d’hexagones tous identiques. Cette forme hexagonale est à la fois facile à manipuler, de par son nombre de faces, et est aussi très résistante. Elle permet ainsi une cohésion de l’ensemble lors de la création des ondulations. De plus, l’imbrication de ces éléments, faisant référence au biomimétisme, est simplifiée par cette forme. Ils seront créés par le réemploi d’éléments en carton trouvés dans le commerce. Tous identiques, ils seront ici détournés afin de créer à la fois la nappe et les éléments colorés à y imbriquer. Ainsi, ils construisent un jeu de contraste entre la minéralité du sol et le matériau employé. Les ondulations sont le moyen de créer une nouvelle topographie à l’espace plan de la cour.
L’installation exploite donc l’espace de la cour tout en y créant du mouvement. Elle récite une poésie à travers le relief produit par la nappe. Cette couche supplémentaire vient témoigner d’une nouvelle manière de concevoir la ville. Chacun de nous peut influer sur l’ensemble et s’impliquer dans sa fabrication.
Ainsi, la force de ce projet repose dans son aspect interactif où finalement l’installation est co-produite par la technologie et l’humain.

  • (HEXA)Gones

L'équipe (HEXA)Gones, composée d'Anaïs Cornu, Logan Rainon et Mylène Serra, est la 9e équipe sélectionnée pour le Festival des Architectures Vives. Ces trois lyonnais ont suivi le même cursus au sein de l’Ecole. Amis et maintenant collaborateurs, l’équipe d’(HEXA)Gones s’est formée par l’envie d’exprimer une architecture novatrice sous des formes variées à travers ce concours d’idée. Ces trois architectes sont attachés aux valeurs patrimoniales, culturelles et environnementales. Travaillant dans des agences différentes par leur taille et par la nature de leurs projets, ils se retrouvent ici pour proposer une installation soulignant la qualité et l’histoire du lieu. Les expériences et les sensibilités de chacun apportent à (HEXA)Gones une approche diversifiée de l'architecture se conjuguant à la passion pour les nouvelles technologies de ses membres. L'intégration de ces technologies dans leur recherche architecturale ainsi que l'envie de provoquer les rencontres et l'appropriation du lieu sont autant de thèmes chers à ces jeunes professionnels. Le retour immédiat du public sur le projet est, pour eux, une chance inestimable de questionner leur pratique de la profession.

  • Festival Architectures Vives

Le Festival des Architectures Vives est un parcours architectural à destination du grand public, qui permet de découvrir ou redécouvrir des sites emblématiques de la ville de Montpellier. Il prend place au cœur du centre historique, dans des cours d’hôtels particuliers. Le festival offre la possibilité à de jeunes architectes de présenter une réalisation au travers d’une installation.