AC
TU


Fragments de confinement

Dans le cadre du cours Espace Relationnel, les étudiants de licence 3 ont travaillé sur la question du confinement.

  • ENSEIGNEMENT / Fragments de confinement

Le cours « espace relationnel » se déroulait initialement sur l’expérimentation physique au Théâtre National Populaire -TNP, au vue des conditions actuelles de confinement, l'enseignement a été orienté différemment.

Les étudiants ont dans un premier temps envoyé des textes sur la question : En quoi l'espace de confinement est malgré tout un espace relationnel, comment et pourquoi ?
Après cette première étape, où ils ont envoyé des textes extrêmement intéressants, il leur a été demandé dans un deuxième temps d’approfondir le travail.

Les étudiants devaient donc répondre à une nouvelle question : En quoi l’espace de confinement peut-il créer (ou pas) de l’espace relationnel ? Le travail demandé consistait en deux A4, en format PDF, un texte et un graphique.

\ Le texte

Ce texte ne concernait plus uniquement leur ressenti individuel mais devait ouvrir sur une échelle plus large : leur voisinage, leur quartier, ce qui ce passe dans le monde. Il ne s’agissait pas qu’ils donnent un point de vue trop général ou consensuel, ou qu’ils se laissent influencer par la masse des informations disponibles actuellement. Il leur était demandé de s'exprimer en tant qu’étudiants en architecture et de rester dans la perspective de cet enseignement qui se fonde sur le ressenti et le vécu, non sur une réflexion théorique ou un jugement de valeur.

La cartographie

Elle a été nommée "narration graphique" pour élargir le champ de la créativité et ne pas rester dans celui du plan architectural. Une cartographie qui représente une expérience subjective, leur expérience personnelle, à partir d'une échelle de territoire plus large qu’ils auront choisi.

  • Équipe pédagogique
\ Chantal Dugave
\ Hélène Coussedière
\ Stephan Courteix
\ Marie-Claire Mitout
\ Raphaël Patout
\ Corine Vedrine