Archi
Recherche


Financer son doctorat

La durée de référence de la thèse, pour un doctorant inscrit à temps complet, est de trois ans. Ainsi, les bourses ou allocations de recherche s’étalent sur une période maximale de 36 mois à partir de la première année d’inscription. Les dossiers de candidatures doivent être approuvés par l'enseignant-e habilité-e à diriger les recherches - HDR puis par les directeurs du laboratoire et de l'école doctorale de rattachement.

    Il existe différentes sources de financement dont deux principales :
  • le contrat doctoral
  • et le contrat CIFRE.
 

Le contrat doctoral 

Le contrat doctoral, d'une durée d'un an, est renouvelable deux fois. Il équivaut à un contrat de travail et assure une rémunération mensuelle minimale qui permet au doctorant de se consacrer à ses travaux de recherche : 1684,93€ brut si le doctorant contractuel effectue uniquement de la recherche ou 2024,70€ brut s'il est également enseignant.
Le dépôt des dossiers s’effectue autour des mois de mai/juin, avant la première inscription en thèse. Le contrat est attribué aux doctorants qui ont auparavant suivi la mention recherche et qui ont eu l’opportunité de démontrer une réelle aptitude à la recherche. Enfin, le candidat doit obtenir l’accord d’un directeur de recherche et d’un laboratoire de rattachement.

Le contrat CIFRE

Les conventions industrielles de formation par la recherche - CIFRE, gérées par l’association nationale de la recherche technologie - ANRT, associent trois partenaires autour d'un projet de doctorat : un étudiant ayant obtenu un Master il y a moins de 3 ans, un laboratoire et une entreprise ou une collectivité. Dans le cadre d’un contrat CIFRE, le doctorant partage son temps entre l’entreprise ou la collectivité concernée et le laboratoire de rattachement.
Les demandes de contrat CIFRE peuvent s’effectuer à tout moment de l'année, à condition que l’entreprise et le laboratoire d’accueil aient établi un contrat de collaboration de recherche stipulant les conditions de déroulement du partenariat (méthodologie de recherche, lieux d'exercice du doctorant, propriété intellectuelle, etc.) au plus tard neuf mois après la première inscription en thèse.

 
    Il existe par ailleurs d’autres moyens de financer son doctorat en fonction du projet de recherche. La Région Rhône-Alpes, seconde région de France en termes de recherche et d’innovation, met par exemple en place un certain nombre de dispositifs pour soutenir et promouvoir une recherche interdisciplinaire et transversale et pour structurer la recherche autour de grands enjeux sociétaux.

La bourse CMIRA Explo’RA DOC

La bourse Coopération et mobilités internationales Rhône-Alpes - CMIRA gérée par la Région encourage la mobilité internationale des doctorants dans un établissement d’accueil étranger habilité à délivrer un diplôme équivalent au doctorat français. Cette bourse, qui ne peut être versée qu’une fois pour un séjour de trois à six mois, est de de 710€ net par mois. Les doctorants en co-tutelle peuvent la renouveler une fois.
Les candidatures à la bourse CMIRA Explor’RA DOC se font par l’intermédiaire de l’établissement et doivent être en relation avec la stratégie internationale développée par l’École. Elles seront finalement évaluées par un jury de sélection composé d’élus régionaux, d’un représentant de la Communauté d’universités et d’établissements - COMUE, d’un représentant de l’Alliance des grandes écoles de Rhône-Alpes - AGERA, d’un représentant des communautés de recherche académique, d’un représentant des clusters économiques et des pôles de compétitivité.

    Enfin, certains organismes peuvent faire appel à un doctorant sous la forme d’appel d’offre pour répondre à des besoins spécifiques propres à leur domaine d’activités.