AC
TU


Analyse architecturale

À partir d'un corpus de 60 projets architecturaux remarquables, choisis en lien avec la thématique "Site-Matière" du semestre, les étudiants ont re-dessiné les projets proposés, sur papier et au crayon en utilisant les outils principaux de représentation et de conception du projet architectural.

Cette exposition correspond au premier rendu des travaux des étudiants du premier semestre de l’ENSAL 2017, dans le cadre de l'enseignement E111/E112 - Analyse architecturale

Découvrir

Le corpus de projets analysés tente d’offrir aux étudiants une approche variée et contrastée de la production architecturale du 20° siècle. Les œuvres majeures et fondatrices côtoient des projets moins connus ou plus récents. Chaque projet est l’occasion de comprendre comment une architecture s’inscrit dans un récit mêlant le site, la matérialité, les usages et le temps. A travers elle, se dévoile toujours la pensée de son concepteur, l’ensemble des choix, à différentes échelles, qui lui a permis d’advenir.

Situer

L’analyse consiste d’abord à situer (re-situer) l’édifice analysé dans son contexte (historique, culturel, social, technologique, économique, environnemental,…) et à retranscrire par le dessin au trait et par la maquette « blanche », l’essentiel de se qui fonde sa conception. Mais il s’agit aussi de ne jamais dissocier l’édifice de son sol, de son site, ou de ses horizons. Ces relations intimes ou manifestement distantes que construit l’architecture avec son environnement, modèlent le paysage jusqu’à lui appartenir entièrement.

Représenter

Le plan de situation, le plan de masse, les plans de niveaux, la coupe et l’élévation, demeurent les premiers outils de représentation de la complexité d’un projet architectural.
Chacun de ces dessins représente l’un des aspects du projet : l’orientation, le rapport au sol et au ciel, la partition et la hiérarchie des lieux, le rapport entre le dedans et le dehors, le rapport à la matière ou à la lumière, etc… Pour chacun d’eux, des choix précis ont été effectués, toujours de façon maîtrisée et consciente. Et pour chacun de ces choix, une échelle précise a été choisie pour exprimer une volonté, une émotion, un rapport au monde… Chacun de ces dessins permettent de révéler ces choix de façon dissociée, d’en comprendre leur légitimité à chacune des échelles sollicitées. Et chacun de ces dessins établissent des liens et des interactions, qui confortent la cohérence de l’architecture et son récit.
La maquette retranscrit en 3 dimensions la cohérence spatiale du projet. Elle dévoile aussi la cohérence structurelle de la construction. Elle devient la preuve, par la matière, de la légitimité de la pensée par l’abstraction du trait.

Exposer

Le dessin (ou le re-dessin) est autant fait pour comprendre que pour transmettre. L’ensemble des étudiants a travaillé en binômes, concentrés chacun sur son propre sujet pendant 5 semaines. L’exposition permet d’abord à chacun de découvrir le travail des autres et de s’ouvrir à l’ensemble du corpus étudié. Chaque dessin et chaque maquette sera scanné ou photographié. Tous les projets étudiés seront rassemblés dans un livret transmis par la suite aux étudiants. Le livret de la promotion précédente 2016-2017 est présenté à l’occasion de cette exposition.

    Équipes enseignantes
  • Marc Bigarnet, coordinateur du Semestre 1
  • Sidonie Joly
  • Elisabeth Polzella
  • Pascal Fosse
  • Yves Moutton
  • Juan Socas
  • Jean-Louis Bouchard