cours
publics


Architecture et sociétés

Session proposée en partenariat avec le Rize, centre dédié à la mémoire ouvrière, multiethnique et fraternelle des villes du 20e siècle, à Villeurbanne.

Ces deux journées ont permis de questionner la manière dont le métier d’architecte est pensé aujourd’hui en relation avec deux contextes opératoires dans la définition des postures qui le caractérise désormais : le contexte postindustriel et néolibéral et celui de la fabrique de la ville durable.


VILLE NÉOLIBÉRALE ET ARCHITECTURE

La journée avait pour objectif de décrire le contexte de la ville néolibérale afin d’en comprendre les acteurs, les effets et les enjeux. Quels défis posent-ils d’une part aux citoyens et à la démocratie urbaine, d’autre part aux architectes ?

Qu'est-ce-que la ville néolibérale ?
- Ouverture et introduction de la journée par Vincent Veschambre (directeur du Rize) et Corine Védrine (anthropologue, ENSAL - EVS-LAURE)
- "Qu’est-ce que la ville néolibérale ? Acteurs, formes et effets des politiques néolibérales dans les espaces urbains" par Giovanni Sechi (chercheur associé en sciences politiques à EVS-ISTHME)

Penser le métier d'architecte dans le contexte de la ville néolibérale
- Projection du film documentaire Mainmise sur les villes (2015) en présence de la réalisatrice Claire Laborey
- Table ronde et débats avec la salle, animés par Giovanni Sechi et Corine Védrine avec Claire Laborey (réalisatrice), Marc Bigarnet (architecte, ENSAL), Joan Casanelles (architecte-urbaniste, ENSAL), Pourquoi pas ?! (collectif d’architectes, Lyon)


PENSER LE MÉTIER D’ARCHITECTE DANS UN CONTEXTE DE FABRIQUE DE LA VILLE DURABLE

Cette journée avait pour objectif de considérer comment l’État et ses agents mais aussi les acteurs de la conception architecturale et urbaine posent les principes d’une ville durable. Elle se concrétise depuis les lois Grenelle par la mise à l’agenda politique de la question environnementale et à travers des projets d’aménagement urbains ou des programmes d’habitat durable. Nous examinerons quels en sont les acteurs, les enjeux et également quelle est l’implication des habitants dans ce projet de société, entre incitation à bien habiter et participation.

Habiter la ville durable : un contexte d'incitation au changement ?
- Introduction de la journée par Nadine Roudil (sociologue, ENSAL - CRH-UMR LAVUE)
- "Outils, processus et questions de la ville durable" par Laurence Rocher (géographe, Institut d’urbanisme de Lyon, UMR EVS

Le citadin acteur du projet urbain : un rnouvellement du mode de conception de la ville ?
- Table ronde et débats animés par Nadine Roudil avec :
Laurence Rocher, (géographe, Institut d’urbanisme de Lyon, UMR EVS) sur le thème "Climat : participer au changement ?" ;
Amélie Flamand (sociologue, ENSACF, CRH-UMR LAVUE) sur le thème "Les habitants de la ville durable, coopération ou opposition ?"
Juan Socas (architecte, ENSAL)


COMITÉ D’ORGANISATION

  • Nadine Roudil, ENSAL
  • Corine Védrine, ENSAL