AC
TU


Villes et métropoles, mondialisation et formes urbaines

Interventions de Pierre Gras et Manuel Appert dans le cadre des cours théoriques de master du domaine d’étude « Architecture, métropole et territoires habités ». Conférences ouvertes à tous.

  • CONFÉRENCE / Le grand récit urbain comme vecteur de la mondialisation des formes urbaines : Gênes, Le Havre et New York
  • 6.11.19. 16h > 17h30. Amphi

Le rôle du « grand récit urbain » comme vecteur de la mondialisation de l'architecture sera abordé en s'appuyant sur le cas de trois métropoles portuaires (Gênes, Le Havre et Brooklyn, à New York) sur la période 1945-2015. Il s'agit notamment de mettre en exergue la relative pluralité des formes urbaines développées dans le cadre de la mondialisation, à l'opposé d¹une standardisation supposée. Pierre Gras s'appuiera sur sa thèse de doctorat en histoire soutenue à l'ENSAL en janvier 2018.

  • Pierre Gras
Journaliste, écrivain et consultant spécialisé dans les questions urbaines, Pierre Gras est l'auteur de nombreux ouvrages.

  • CONFÉRENCE / Mondialisation et formes urbaines - La verticalisation de Londres comme reflet des mutations politico-économiques de la métropole contemporaine
  • 6.11.19. 18h > 20h. Amphi

A partir du processus de verticalisation de Londres débuté dans les années 2000, nous proposons une lecture des transformations socio-économiques et politiques de la métropole britannique. La production d’immeubles de grande hauteur témoigne d’abord de choix opportunistes mais aussi stratégiques pour les acteurs de la fabrique de la ville qui instituent une véritable gouvernance de la verticalisation. La durabilité, invoquée par les collectivités locales, est instrumentalisée par les promoteurs pour justifier une densification verticale. Ces choix, tout à la fois, reflètent et impactent les transformations de la planification du Grand Londres, mais aussi les grands vecteurs de mutations urbaines que sont les marchés immobiliers. In fine, c’est la distribution des populations et des activités qui s’en trouve modifiée, au risque de déséquilibres et inégalités.

  • Manuel Appert
Professeur à l’ENSAL, HDR en géographie et aménagement, ses recherches portent sur les processus de métropolisation dans les territoires européens. Il conduit et anime aujourd’hui des recherches sur les paysages urbains. ses programmes de recherche traitent plus particulièrement des enjeux multidimensionnels de la verticalisation de l’urbanisation dans le double contexte de mondialisation et de changement climatique. Membre de l’équipe LAURe-EVS (UMR5600), il co-dirige la revue Géocarrefour.