AC
TU


La double temporalité de l'architecture

Philippe Potié animera cette conférence dans le cadre des cours théoriques de master d'Olivier Balaÿ.

  • CONFERENCE / La double temporalité de l'architecture
  • 14.02. 18H . AMPHI

Alors que la postmodernité brille encore de quelques éclats et que la préoccupation environnementaliste impose désormais la Nature comme paramètre incontournable du projet d’aménagement, une nouvelle culture de projet s’élabore, moins doctrinale, mais aussi plus complexe. Pour dessiner les contours de cette culture plurielle, on propose de construire une perspective dont le point de fuite aurait pour objet non plus la spatialité, qui occupa la modernité, mais la temporalité dont on estime qu’elle recompose l’épistémè contemporaine. À la manière dont Giedion avait, avec perspicacité, posé la corrélation entre « Espace, temps architecture », nous voudrions requestionner l’articulation espace/temps, mais en reparamétrant ce « temps » qu’il avait limité à celui de la seule rationalité de la machine moderniste. Que devient l’architecture et ses espaces lorsque le temps est désormais tout autant celui de la nature que de la technologie, des transformations lentes des cycles longs du vivant que des mutations rapides de nos algorithmes ? Comment alors penser à la fois une architecture de la contemplation de la nature et de l’ivresse de la puissance prométhéenne de la technologie ? On voudrait se saisir de cette articulation duelle et en décrire quelques-uns des mécanismes. Nous verrons plus avant que ce dualisme, loin de spécifier notre contemporanéité, caractérise une structure imaginaire qui fut notamment celle des sociétés préindustrielles et dont l’universalité transcende l’occurrence historique et se conçoit à l’échelle d’une anthropologie.

  • Philippe Potié

Philippe Potié est architecte DPLG, docteur en histoire de l’art de l’EHESS de Paris, professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, directeur de l’équipe de recherche Cultures Constructives (ENSAV-ENSAG), et auteur notamment de Philibert De L’Orme. Figures de la pensée constructive, Marseille, Parenthèses, 1996.

  • Bibliographie
- Philibert de L'Orme, figures de la pensée constructive, Marseille, Parenthèses, 1996.
- Le couvent Sainte Marie de la Tourette, Fondation Le Corbusier/ Birkhäuser, 2001 (bilingue français- anglais).
- Le Corbusier, the monastery of Sainte Marie de la Tourette, bilingue, anglais-chinois, ed Birkhauser/ China architecture & Building Press, 2006.
- André Ravéreau, l’atelier du désert, Marseille, Parenthèses, 2003 (ouvrage collectif sous la direction sous la direction de Ph. Potié et Rémi Baudouï).