AC
TU


Gilles Clément

Gilles Clément animera, le 11 janvier à 18h une conférence intitulée "Au delà de l'horizon". Une sélection de livres, en lien avec l'auteur, sera proposée à la bibliothèque.

  • CONFÉRENCE / Au delà de l'horizon
  • 11.01.2018.18H. AMPHI

Le paysage est ce qui se trouve sous l'étendue du regard. Pour les non-voyants c'est ce qui se trouve sous l'étendue de tous les autres sens. Ainsi est-il question d'un monde subjectif soumis à la sensibilité et à la culture de chacun.
Quelles sont les limites du « paysage » ? Est-il possible d'en fixer le contour alors que l'horizon change de profil à chaque pas ?
Le territoire, espace délimité par l'activité humaine, trouve parfois une juste coïncidence avec le paysage et parfois s'en démarque. Le territoire animal existe bien mais il n'apparait pas forcément à la vue.
L'environnement - lecture objective et scientifique du paysage - nous apprend que les oiseaux ne connaissent pas le cadastre. La lecture environnementale fait fusionner la notion de paysage et celle de territoire sans donner une quelconque préséance à l'une ou à l'autre.
Doit-on encore se servir d'un langage de compartimentation des fonctions et des usages de l'espace alors que tout est lié ?

  • Gilles Clément
Dès le début des années 70 Gilles Clément conçoit et réalise des jardins pour une clientèle privée en France et à l’étranger. En 1977 il cesse cette activité pour se consacrer à « l’espace public » et fonde l’Atelier Acanthe en 1985. Il s’installe de façon indépendante en tant qu’artiste en 2000 et organise ses prestations en co-traitance avec les ateliers de paysage, en particulier Coloco à Paris.
Le concept de Jardin en Mouvement, né d’une expérimentation dans son propre jardin dans la Creuse trouve une application en espace public pour la première fois dans le Parc André Citroën dès 1986. L’ouvrage portant le même nom parait en 1991. De nombreux ouvrages suivront (plus d’une vingtaine), certains abordant d’autres concepts importants : Le Jardin planétaire (exposition à la Villette en 1999/2000), Le Tiers-Paysage (2003), traduit en plusieurs langues.
Plusieurs prix consacrent son œuvre dont le « Grand prix du paysage » en 1998.
Le Parc André Citroën (en co-conception), le Domaine du Rayol dans le Var, les Jardins de l’Arche à Nanterre, les Jardin de Valloires dans la Somme, le parc Matisse à Lille, le jardin du musée du Quai Branly à Paris, Le toit de la Base sous-marine de Saint Nazaire (Jardin du Tiers-paysage) font partie des projets les plus connus du public.
Enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure de Versailles de 1980 à 2012 il assure, en 2011/12 des cours au Collège de France dans le cadre de la chaire de création artistique et poursuit une activité d'enseignant vacataire sous forme d'ateliers en Italie, Espagne et France.

  • Bibliographie
Gilles Clément a publié de nombreux ouvrages, seuls les derniers sont référencés ci-dessous.

- Les Imprévisibles, recueil de dessins. Sens et Tonka, col. L’un et l’autre. Paris 2013
- Belvédère, points de vue sur le paysage. Ed.Tarabuste, Saint Benoit du Sault, 2013
- Manifeste du Tiers paysage, édition augmentée, Sens et Tonka, Paris 2014
- Traité succinct de l'art involontaire, édition augmentée, Sens et Tonka, Paris 2014
- L'alternative ambiante, Sens et Tonka, Paris 2014
- Envahissantes, pionnières ou simplement expansives, avec Brigitte Lapouge-Dejean, Terre vivante, Mens 2014
- Abécédaire. Sens et Tonka, Paris 2015
- Un Grand Jardin. Cambourakis. Dessins de Vincent Gravé. Paris 2016.
- Toujours la vie invente. Locus Solus. Graphisme Mahaut Clément. Brest 2017