AC
TU


L'expérience de l'espace littéraire et architectural

Conférence d'Eva Mahdalickova, dans le cadre des cours théoriques de master, Enjeux urbains et enjeux humains. Conférence ouverte à tous.

  • CONFÉRENCE / L'expérience de l'espace littéraire et architecturale : à l'épreuve de « la sortie de soi » chez Henri Michaux et Maurice Blanchot
    19.12. 18h-20h. Amphi. ENSAL
L’espace imaginaire met à l’épreuve nos perceptions normées et nous invite à de nouvelles expériences corporelles et psychiques. C’est cette expérience paradoxale qui nous intéresse dans l’œuvre de Michaux et Blanchot, qui introduit une modification des perceptions, où contempler, c’est être reçu ; et lire, c’est être lu. Pour Blanchot, la littérature est primordialement l’expérience et non pas une conception ou la théorie de la littérature. Il s’agit d’un mouvement et d’un cheminement constant. Blanchot décrit l’écriture comme l’expérience totale qui se rapporte à la condition humaine dans son ensemble. L’œuvre poétique de Michaux explore les facettes de l’être multiple. Il nous invite à sortir de l’identité carcan, du mauvais espace de l’habitude et des idées figées pour vivre l’expérience authentique de l’espace ; celle d’avant la chute dans la dualité et la séparation. Pour Michaux, la pensée est un trajet. En parcourant son espace intérieur, il se réinvente.
Ainsi, la création de nouveaux espaces littéraires introduit un nouveau sens des limites : un lieu de confrontation et de notre propre réinvention. Parcourir l’espace littéraire enrichit le regard et apprend à lire en profondeur la réalité complexe. En interrogeant l’expérience de la sortie de soi dans l’espace littéraire, nous pouvons nous demander quel serait l’enjeu d’une telle expérience « limite » dans l’architecture ?

  • Eva Mahdalickova
​Eva Mahdalickova est docteur en lettres et sciences humaines, diplômée de l’Université Paris Diderot. Sa thèse s’intitule « Sortir des limites : une image de soi dans l’écriture moderne et l’expression architecturale contemporaine » et explore les parallèles et les liens entre l’espace littéraire et l’espace architectural. Membre du laboratoire Gerphau de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette, elle enseigne aux écoles d’architecture l’ESA et l’ENSA La Villette, ainsi qu’à l’Université Paris 8. Parallèlement, elle travaille sur des axes de recherche interdisciplinaire, de la littérature à l’architecture en passant par la philosophie. L’exploration de l’espace littéraire, philosophique et architectural l'a également amené à travailler avec Claude Parent et Julie Cattant sur le livre Claude Parent Autrement.