AC
TU


Colloque La Renaissance réinventée

Ce colloque, sous la direction scientifique de Philippe Dufieux et de Jacques Rossiaud, propose d’étudier la naissance d’une curiosité pour le XVIe siècle et d’un goût pour l’art de la Renaissance à Lyon, sa diffusion dans l’architecture publique et privée ainsi que dans les arts décoratifs, jusqu’à l’iconographie des figures fondatrices de l’humanisme lyonnais.

  • Historiographie, architecture et arts décoratifs à Lyon aux XIXe et XXe siècles

Malgré la fécondité de la Renaissance lyonnaise, le Lyon du XVIe siècle a été largement occulté par l’historiographie nationale à la faveur d’une construction idéalisée de la Renaissance française sur fond de centralisation politique et culturelle bercée d’italianité.

À l’époque contemporaine pourtant, la redécouverte de la Renaissance entre Rhône et Saône devait contribuer fortement à la définition de l’identité même de la cité rhodanienne – jusqu’à la protection du Vieux-Lyon au début des années 1960 – ; renouant avec un âge d’or mythique, synonyme de prospérité économique, de développement culturel et artistique. À travers la redécouverte du XVIe siècle lyonnais se dessine en réalité la place de la ville à l’échelle du concert européen dans le dialogue multiséculaire entre les cultures septentrionale et méridionale.

Le colloque se propose de revenir sur cette ambitieuse entreprise intellectuelle en étudiant successivement la redécouverte de l’histoire de Lyon au XVIe siècle, la naissance d’une curiosité pour l’art de la Renaissance au lendemain de la Révolution, son actualisation dans l’architecture publique et privée au XIXe siècle mais encore l’incidence de ce revival dans le domaine des arts visuels et des arts décoratifs.