AC
TU


L'invitation à la Beauté

Le colloque de recherche de l'association "L'invitation à la Beauté".

  • COLLOQUE / L'invitation à la Beauté
  • 18 >19.11. Faculté de Médecine et de Maïeutique de Lyon Sud

Le jeudi 18 et le vendredi 19 novembre 2021, L’invitation à la beauté organise son nouveau colloque de recherche à la Faculté de Médecine et de Maïeutique de Lyon Sud. Suite au succès mondial du webinaire du 17 avril 2021, l’association poursuit sa recherche d’innovations soignantes aux côtés des chercheurs et praticiens désireux de faire progresser le soin dans une dimension holistique, de promouvoir l’accès à la culture et aux connaissances scientifiques pour tous.

Portées par Laure Mayoud, psychologue clinicienne, créatrice des “prescriptions culturelles” et fondatrice de L’invitation à la beauté, ces deux journées mettent en lien chercheurs, auteurs, artistes, personnels soignants et étudiants, dont l’ambition commune est de soigner par l’empathie esthétique dans l’espace hospitalier. Dix conférences seront proposées avec l’intervention des équipes soignantes de l’hôpital Lyon Sud (HCL), l’hôpital Femme-Mère-Enfant (HCL) et de l’hôpital Garraud (HCL), restituant leurs projets de soins innovants par la beauté. Par ailleurs, les étudiants et professeurs de l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon présenteront les effets thérapeutiques de l’art dans l’espace populaire.

Sous le patronage de la Commission Nationale Française de l’UNESCO et avec le soutien de la Fondation de l’OMS, ce colloque s’annonce à nouveau international, du Canada à la Suisse en passant par la Belgique, avec la conférence des “prescriptions médicales muséales” de Nathalie Bondil, “L’art qui guérit” de Pierre Lemarquis, et bien d’autres conversations passionnantes. Ils évoqueront avec lui la sortie de son nouveau livre : “Les pouvoirs de la musique sur le cerveau des enfants et des adultes” (Éd. Odile Jacob). Des “éclats de beauté” seront offerts par les membres du comité artistique de l’association, tels que le trio de jazz “Poudre” et la compagnie de théâtre “tg STAN”.

  • Faire lien : vers une interdépendance du vivant

Lors de l'enseignement intensif , les étudiants de Licence 3 ont pu rencontrer Laure MAYOUD, fondatrice de l'association L'Invitation à la beauté. Suite à de multiples échanges, les étudiants ont été invités à intervenir lors du colloque afin partager les expériences vécues lors des trois semaines d'intensif.

L’intensif « Faire liens : pour une interdépendance du vivant » sort des murs de l’école pour expérimenter « le monde du dehors ». Ce type de pédagogie est essentiel en école d’architecture. Il permet de sortir des « cadres » usuels, se décaler c’est ouvrir la possibilité pour que quelque chose d’autre advienne. Cette année, les étudiants ont exploré la thématique de la forêt urbaine. À travers des processus collaboratifs et des formes de réappropriations, ils ont interrogé des lieux en devenir dans l’espace urbain. Un container de l’ENSAL a été installé sur le site pendant toute la durée de l’intensif. Il a servit d’espace de travail et de médiation.

Il s’agit dans ce cours intensif de prendre conscience du corps, de son mouvement, de l’interaction qu’il a avec les autres corps et avec son milieu. Les questions posées sont multiples. Comment mon corps est-il dans une relation permanente avec son environnement ? Quelle est la nature des liens qu’il tisse ? Comment se nouent ces liens et à quelles échelles ? En quoi le corps peut-il rendre visible la question du vivant ? En quoi est-il témoin et acteur d’un engagement ? Les étudiants apprennent à être attentifs à l’action en train de se faire, à se situer en tant que personnes en mouvement de manière à organiser leur propre réaction dans un milieu habité. L’accent est également mis sur la notion de médiation et comment l’action génère du débat. En parallèle, la psychologue Laure Mayoud les a invité à prendre part à la réflexion sur le sujet de la « prescription culturelle ». Cette notion suggère la possibilité de soigner grâce au processus de sublimation de la beauté. Cette démarche, se situant entre les neurosciences et l’art, sera accompagnée par la philosophe Chris Younès. Au final, seront présentés des dispositifs artistiques et une journée d’étude autour de la création et de la recherche.

  • Partenaires
\ La Faculté de Médecine et de Maïeutique de Lyon Sud
\ Les Hospices Civils de Lyon (HCL)
\ Le fonds de dotation Capsule d’Art
\ Agnès b.
\ L'Ecole nationale supérieure d'architecture de Lyon
\ L’agence d’architecture Playtime
\ Le théâtre de la Mouche.