AC
TU


Café du Laure

Intitulé "La ville japonaise par son patrimoine" ce café du Laure sera animé par Delphine Vomscheid

  • CAFÉ DU LAURE / La ville japonaise par son patrimoine
  • 23.01.20. 12h30-14h. Extension. ENSAL

La ville japonaise contemporaine est souvent décrite comme un ensemble hétérogène, voire chaotique, dans lequel l’ordre semble « caché ». Dans cette représentation, Tôkyô apparaît comme son archétype, avec un tissu urbain et des formes architecturales en renouvellement permanent, en apparence dénué de toute trace du passé. Dans l’imaginaire collectif, la place du patrimoine architectural au Japon est ainsi fréquemment reléguée aux villages, aux ensembles « traditionnels » éloignés des grands centres urbains dynamiques. Pourtant, le bâti historique, qu’il soit architectural, urbain ou paysager, est bel et bien présent dans la ville japonaise contemporaine, en particulier dans certaines villes dites moyennes.

En étudiant le cas de Kanazawa (département d’Ishikawa), 42e ville du pays par sa population (plus de 460 000 habitants), on remarque non seulement que le patrimoine architectural est présent dans la ville, mais surtout que de nombreuses politiques urbaines sont articulées autour de celui-ci, et que sa protection et valorisation impactent le développement urbain et les constructions contemporaines. Néanmoins, une lecture détaillée de ces mesures, confrontée à la réalité du terrain, révèle une complexité des enjeux patrimoniaux, fonciers et touristiques, mêlés à une conception de la notion de patrimoine spécifique au Japon.

Le cas d’étude de la ville de Kanazawa et de ses politiques urbaines nous permet ainsi de dévoiler l’un des visages de la ville japonaise, dont le développement est, en partie, maîtrisé et défini par des considérations et des enjeux patrimoniaux.

  • Delphine Vomscheid
Delphine Vomscheid est architecte DE et docteure de l’Université PSL – EPHE où elle a soutenu sa thèse de doctorat intitulée : « L’héritage spatial des guerriers de la ville de Kanazawa. Histoire architecturale, urbaine et paysagère d’une ville-sous-château japonaise (XVIIe – XXIe siècles)», dirigée par Nicolas Fiévé. Ses travaux de recherche portent sur la notion patrimoniale au Japon, par l’étude en particulier des vestiges architecturaux, urbains et paysagers de l’ancienne classe des guerriers (samouraïs) à l’époque prémoderne (1573-1868).

  • Bibliographie
\ Politiques urbaines et patrimoine à Kanazawa : vers la renaissance de la cité castrale ? de Delphine Vomscheid, revue Ebisu, Études japonaise, 2018.