AC
TU


La commande en question, 40 ans d'alternative

CAFE DU LAURE animé par Boris Roueff, le mardi 16 janvier de 12h30 à 14h au laboratoire Laure.
La commande architecturale en question, 40 ans d’alternatives à la Clinique de Chailles.

La Chesnaie est une clinique de psychothérapie institutionnelle. Le docteur Jeangirard, son fondateur, l’installe en 1956 dans un château et ses annexes à Chailles (Loir-et-Cher). Le lieu, le milieu, l’architecture et le soin thérapeutique sont dès lors liés dans une recherche pragmatico-théorique de l’adaptation en continu de l’environnement construit à l’environnement humain.
Trois périodes d’expérimentations architecturales se succèdent : une réutilisation-réadaptation du bâti préexistant, l’autoconception et l’autoconstruction in situ, et depuis 2000 l’appel à des concepteurs de l’extérieur. Cette histoire met en exergue, d’une certaine manière, la relation des institutions et de la production architecturale, la recherche d’expérimentation au plus près des usages permettant souvent de faire émerger des solutions innovantes par l’architecture. Les deux bâtiments autoconstruits il y a 40 ans ont été classés à l’inventaire des monuments historiques, entre autres, pour avoir été précurseurs dans les principes du recyclage.
Le bâtiment le plus récent a été conçu sans programme initial mais par des échanges entre le commanditaire et l’architecte autour de propositions architecturales, de projections des usages et des moyens alloués. Cette intervention pose la question plus générale du bien-fondé de la division du processus de projet toujours plus poussée comme réponse à la complexité des opérations de construction.

  • Boris Roueff
  • Boris Roueff est architecte maître d’oeuvre à la tête de KAA architectures créé en 1999 à Lyon. Ce bureau de conception s’est toujours engagé dans des projets en contexte relativement non standard, tentant de redéfinir les conditions de la commande pour optimiser les apports de l’architecte dans un projet, quelque soit sa taille. L’hybridation de programme, la recherche d’objectifs non formulés, la simplicité constructive comme réponse pragmatique, la spatialité comme plus-value, la conduite de processus de projet comme une aventure commune, la mise en question des normes, sont autant de marques reconnues de ce bureau d’architecture. Boris Roueff est enseignant à l’école d’architecture nationale supérieure d’architecture de Lyon, et membre associé au laboratoire LAURE.

  • Référence bibliographique
  • - Kovess-Masféty, Viviane, Severo, Donato, Architecture et psychiatrie: Approches françaises et internationales, Le Moniteur, Paris, 2017